Présidents des Etats-Unis, sur CD (arows arows3)

Une magnifique collection de 600 IMAGES sur CD

.
Recommandez ce site à un ami !
.
 

.
.
.
 
 
PRIX POUR :
  1 CD > 15 EUR* / 2 CD > 27 EUR*
3 CD > 40 EUR* / 4 CD > 50 EUR*
5 CD > 55 EUR* / 6 CD > 60 EUR
(Frais d'envoi compris)
Commander   Payer   Contact
.
OBAMA.jpg (160767 bytes)   PRESIDENTS.jpg (283428 bytes)
.

1. Les images (.jpg) sont de format variable : ex. 1115x1413 / 600x600 / 569x848 etc ...
 2. Le CD est protégé par copyrights.
Les images isolées peuvent cependant être utilisées tant à usage commercial qu'à usage privé.
t

.
Ce CD contient 855 photos publicitaires de l'époque victorienne. Il est protégé par Copyrights.
Pour plus d'informations, voyez le texte anglais ci-dessous.

Vous pouvez imprimer ou sauver n'importe quelle image ou les visualiser.

Président des États-Unis

Le président des États-Unis est élu au suffrage universel indirect :
les électeurs ne votent pas pour le président mais pour un grand électeur.
C'est le grand collège, formé de l'ensemble des grands électeurs (Electoral College),
qui élit le président.

Cette méthode soulève des questions, mais il faut se rappeler que les États-Unis sont une fédération formée d'États, ce sont 13 états qui se sont unis en 1776 et les pères fondateurs ont cherché à assurer un équilibre entre l'égalité de l'ensemble des États entre eux et le poids proportionnel à la population de ces derniers.
Au Congrès, ce compromis a été atteint en ayant une Chambre des Députés
(House of Representatives) où chaque État possède des représentants au prorata de la population
et un Sénat où chaque État possède deux sénateurs quelle que soit sa population.
Pour conserver cet esprit d'équilibre entre l'égalité des États et l'égalité des citoyens,
les pères fondateurs imaginèrent ce système de vote indirect.

Chacun des États a droit à deux grands électeurs plus un certain nombre au prorata de la population de l'État.
Des territoires, comme Washington, D.C., ont également droit à un certain nombre de grands électeurs.
L'État du Vermont n'a droit qu'à trois grands électeurs (le minimum) tandis que la Floride en a 25 et les États les plus peuplés (Californie, Texas et New York) en ont plus.

La pratique appelée winner takes all (« le gagnant ramasse toute la mise ») fait en sorte que les grands électeurs d'un État votent obligatoirement en bloc pour le candidat qui a reçu le plus de suffrages dans cet État.

En 2000, le candidat démocrate Al Gore a obtenu plus de votes que son adversaire républicain George W. Bush.
En termes de voix au grand collège, il manquait 25 voix à Bush pour être élu et une seule voix à Gore, alors que tout le monde était en attente des résultats en Floride.
Gore avait gagné les grands États (Californie, New York) par de confortables majorités (le Texas était allé à Bush) mais la Floride, avec ses 25 grands électeurs dans la balance, a été gagnée par Bush avec une faible majorité (environ 500 voix) dans une atmosphère de grande confusion (machines à voter pas très fiables, cessation du décompte manuel des votes sur ordre du gouverneur de l'État, le frère de Bush).
In fine, les 25 voix sont allées à Bush qui a gagné l'élection par une voix de majorité au grand collège.

En 2004, en revanche, la réélection de Bush a donné lieu au plus grand nombre de suffrages populaires de l'histoire électorale américaine et confirmait une polarisation extrême de la carte électorale du pays selon les couleurs des États.

En 2008, c'est l'élection la plus populaire de l'histoire depuis la Seconde Guerre mondiale et la victoire historique de Barack Obama recouvre une longue page médiatique.
Il devient le premier métis afro-américain à devenir président des États-Unis.

En 2012, Barack Obama est réélu avant même d'avoir obtenu les résultats de l'élection en Floride.
Il emporte 11 swing-states, contre un seul pour le candidat républicain Mitt Romney.

(Source : WIKIPEDIA)